Programme — avril 2018

CMA 2018 National Conference Logo  
 


► Inscrivez-vous !


► Formulaire d’inscription (PDF à télécharger)


► Accueil


► Introduisant vos
conférenciers principaux


Les dates du programme


► Lundi 9

► Mardi 10

► Mercredi 11

► Vendredi 13

Study tours icon



PDFs
à télécharger

 

► Prospectus de
l’EXPO AMC 2018
(en anglais seulement)

► Plan de la salle
EXPO AMC 2018
(en anglais seulement)

 
 

Jeudi 12

 
             
 

7 h – 17 h

Inscription/information

 
             
 

7 h – 8 h 30

Petit-déjeuner avec les exposants

 
             
 

8 h 45 – 9 h 45

Discours introductif

Alexandre Trudeau

 
  Alexandre Trudeau Portrait  

Documentariste, auteur et journaliste, Alexandre Trudeau a produit et réalisé des films captivants et provocateurs, et effectué des reportages aux quatre coins du monde. Il a été un témoin en qui on pouvait avoir confiance lorsque les bombes ont commencé à tomber sur Bagdad en 2003, il a décrit la réalité de la vie quotidienne des deux côtés de la barrière de sécurité israélienne, il a défendu les droits des personnes détenues arbitrairement au Canada en vertu d’un certificat de sécurité, il a observé l’éveil des démocraties dans les Balkans, il a fait la lumière sur l’origine des troubles au Darfour, au Libéria et en Haïti, et il a décortiqué les résultats des efforts canadiens de maintien de la paix après le prix Nobel accordé à Lester B. Pearson. Il a aidé les Canadiens à saisir les fondements culturels millénaires sous-tendant la nouvelle ascension de la Chine lors des Olympiques de 2008 et a abordé le rééquilibrage des forces à l’échelle planétaire qui relient la piraterie somalienne, le Printemps arabe et le très important commerce des ressources maritimes. Le premier ouvrage de Trudeau, qu’il lui a fallu de nombreuses années et d’innombrables voyages pour terminer, et largement encensé par la critique, a été publié en 2016. Un barbare en Chine nouvelle est un portrait touchant et intimiste de cette nation ancienne à une époque où elle vit une des plus grandes époques de transformation de sa longue histoire. Trudeau est un membre fondateur du comité exécutif de la Fondation Pierre Elliot Trudeau, qui œuvre à l’avancement des sciences sociales et humaines et à la promotion de la recherche et de l’innovation, et il est président et producteur en chef de JuJu Films.

 
             
 

9 h 45 – 10 h 15

Pause-réseautage avec les exposants

 
             
 

10 h 00 – 11 h 45

Rencontre avec les Fellows

Sur invitation seulement

 
             
 

10 h 30 – 11 h 45

Sessions éducationnelles simultanées

 
 

Musées et monuments commémoratifs : Cultiver la mémoire publique pour la médiation

 
  Illustration  

Animatrice : Gail Lord, Lord Cultural Resources

Panélistes : Mark Kristmanson, Commission de la capitale nationale; Carey Newman, artiste — The Witness Blanket: Cultivating Public Memory Through Art (La couverture témoin : Cultiver la mémoire publique par l’art); John F. Young, Musée canadien pour les droits de la personne

Se basant sur la séance éducative Musées et monuments commémoratifs d’AMC 2017, ce panel aborde la dynamique de la mémoire collective et explore les possibilités pour les musées et les monuments commémoratifs d’élargir et d’approfondir la mémoire publique.

 
             
 

Rénovations, agrandissements et nouvelles constructions : Stratégies de mobilisation d’intervenants dans la planification des musées

 
  Illustration  

Animateur : Bruce D. Thibodeau, Arts Consulting Group;

Panélistes : Karen Bachmann, Musée de Timmins : Centre national d’exposition; Jane Fullerton, membre du conseil de l’AMC

Les musées du XXIe siècle sont confrontés à de nombreux problèmes lorsque vient le temps de mobiliser des ressources et de développer les compétences afin d’établir le processus pluriannuel des grands projets d’installations. Comment mobiliser des ressources intellectuelles, émotionnelles, politiques et sociales au cours des étapes initiales? Au cours de cette séance, on examinera les activités et les pratiques de divers établissements de types différents qui se sont lancés dans l’entreprise de revitalisation de leurs installations. Des exemples de la façon dont ils ont vaincu l’inertie et pris leur élan pour passer du concept à la réalisation et à l’achèvement seront présentés aux participants.

 
             
 

Des sauts d’île en île à la construction de ponts : Réflexions sur les pratiques muséales pour partager les connaissances sur les cultures autochtones

Animatrice : Ailsa Barry, Musée canadien de la nature

Panélistes : Jameson Brant, Musée canadien de l’histoire; Brendan Griebel, Kitikmeot Heritage Society;

Conformément au thème du congrès, Nul musée n’est une île, cette séance explorera les questions essentielles relatives aux pratiques muséales pour une présentation efficace et exacte des récits, du savoir et de l’histoire des cultures autochtones du Canada. Comment pouvons-nous mobiliser de façon efficace les peuples autochtones pour leur faire raconter leurs histoires en leurs propres mots? Comment confions-nous le récit à des intermédiaires tout en maintenant l’authenticité? Et comment représentons-nous un dialogue qui illustre les diverses subtilités que nous trouvons dans nos histoires partagées, et dans les spécimens de nos collections?

 
             
 

Galeries, bibliothèques, archives et musées : Susciter l’innovation dans le secteur GLAM du Canada

Animateur : John G. McAvity, Association des musées canadiens

Panélistes : David Alexander, Royal British Columbia Museum; Guy Berthiaume, Bibliothèque et Archives Canada; Maureen Sawa, Greater Victoria Public Library

Les GLAM (galeries, bibliothèques, archives et musées, selon le sigle anglais) sont des établissements ingénieux dont l’offre est d’une grande valeur – ils se sont mérité la confiance que leur vaut un siècle de service. Cette séance explorera la collaboration inhérente aux GLAM en présentant des études de cas pratiques montrant comment des établissements GLAM ont établi des partenariats couronnés de succès. Une trousse d’outils actuellement en cours d’élaboration par la BC Museums Association sera présentée.

 
             
 

Regarder, écouter, sentir, découvrir et croire : Le rôle changeant de la recherche primaire dans la création d’expositions

Animateur : Darren Morrison, UBC Museum of Anthropology 

Panélistes : Skooker Broome and Carol E. Mayer, UBC Museum of Anthropology

À la fois atelier, étude de cas et conversation, cette séance entraînera les participants dans un échange vivant à montrer comment des rôles se sont fondus l’un dans l’autre lors de l’élaboration d’une exposition qui a eu lieu à des milliers de kilomètres du MOA.

 
             
 

La salle de l’Histoire canadienne : Une nouvelle salle pour un musée renouvelé

Animateur : Katy Tari, Pointe-à-Callière Museum

Panélistes : Chantal Amyot, Jean-Marc Blais, Jonathan Lainey, Mark O’Neill, Musée canadien de l’histoire; Lyle Dick, Société historique du Canada

Cette séance abordera les problèmes auxquels est confronté le Musée canadien de l’histoire pour la création d’une toute nouvelle salle sur l’histoire du pays, dans un environnement hautement politique où l’intérêt pour l’utilisation de médias est insatiable. Les panélistes expliqueront le processus de pensée sous-jacent à la sélection de récits communs, parleront des leçons tirées, détermineront des stratégies de gestion des risques et décriront comment achever le travail avec succès. Les participants seront invités à participer à une discussion sur les problèmes auxquels nous sommes confrontés en présentant l’histoire du Canada, tout en entraînant nos publics dans des interactions significatives.

 
             
 

Que faut-il pour préserver et protéger le patrimoine et les histoires de notre pays?

Présentateur : Ken Amaral, Patrimoine canadien

 

En 2012, le ministère du Patrimoine canadien a décidé de prendre des données des communautés muséale et patrimoniale. À ce jour, cette recherche a permis une meilleure compréhension du secteur des musées. En autre, elle a facilité certaines décisions sur le financement gouvernemental et, a démontré les rôles importants des musées partout au pays. Ken Amaral est analyste de la politique et de la recherche au ministère du Patrimoine canadien et gère l'Enquête du gouvernement du Canada sur les établissements du patrimoine. Au cours de cette session, Ken discutera de l'état actuel des musées et la direction dans laquelle ils pourraient être dirigés. Il partagera également des données nouvellement saisies pour 2017.

Souhaitez-vous connaître les dernières nouvelles sur les musées? Les données de cette année racontent une histoire jamais captée auparavant.

 
             
 

Midi – 13 h 45

Dîner avec les exposants

 
             
 

13 h 45 – 14 h 00

Pause-crème glacée

Avec l’aimable soutien de

  Pacart Logo      
             
 

14 h 15 – 15 h 15


Sessions éducationnelles simultanées

 
 

Suggestions utiles pour les nouveaux professionnels des musées

Animatrice : Alyssa Tobin, Exploration Place

Panélistes : Hannah Chipman, Telephone Historical Centre

Cette séance sera particulièrement intéressante pour les nouveaux professionnels des musées qui se sont efforcés d’apprendre sur le tas. Sur la base d’expériences personnelles dans mon établissement, où l’on m’a confié un rôle d’autorité tôt dans ma carrière, et devant naviguer sur la mer d’informations que l’on vous jette au visage, je donnerai au cours de cette séance quelques tuyaux et conseils pour aider les participants à avoir confiance en eux, et je leur ferai part des ressources qui m’ont fait dire : « J’aurais bien aimé savoir cela alors. » Cela les aidera également à voir l’importance de disposer d’un manuel de formation et d’un plan de relève pour les futurs membres du personnel et bénévoles. Les participants sont encouragés à faire part des conseils qui leur auront été donnés et de leurs expériences personnelles.

 
             
 

Rester en vie

Animateur : À confirmer

Panélistes : Fern Proulx et Christina Tessier, Ingenium

La fermeture et la réouverture d’Ingenium – Musée des sciences et de la technologie du Canada a constitué un important défi pour la direction, le personnel et la collectivité que dessert le musée. La constatation qu’un changement majeur était nécessaire pour rester pertinent durant la période de fermeture et pour créer un nouveau musée qui soit le reflet de sa collectivité et du Canada a été essentielle dans les processus de consultation et de prise de décisions. Cette séance présentera un survol de différentes approches et solutions adoptées au moment du réaménagement. Les panélistes feront part de leur expérience et de leurs idées tout au long du processus.

 
             
 

Êtes-vous prêts à l’imprévu?

Animateur : Robert Laidler, Fondation des musées du Canada

Comme toute entreprise, les musées sont exposés au risque de désastres naturels ou causés par l’homme : incendies volontaires ou non, inondations, tremblements de terre, ouragans, attentats terroristes et autres événements catastrophiques. Que feriez-vous dans l’éventualité d’une perturbation majeure de vos opérations? Dans quelle mesure êtes-vous prêts à réagir et à redresser la situation? Un plan de poursuite des activités (PPA) aborde ces problèmes et vous aide à préparer votre musée à l’imprévu. Venez en apprendre davantage sur la façon d’être prêt à l’imprévu!

 
             
 

Conçu pour guérir : Le pouvoir guérisseur des arts et le BC Children’s Hospital

Animatrice : Danielle Semple, BC Children’s Hospital Foundation

Panélistes : Jill Baird, UBC Museum of Anthropology; Kim Gough, Royal British Columbia Museum; Lisa McIntosh, H.R. MacMillan Space Centre

Une année, un budget limité et un OGRE (Objectif grisant réellement énorme). Six organisations artistiques se sont lancées dans un voyage en terrain inconnu avec le BC Children’s Hospital afin de créer des éléments d’exposition guérisseurs pour le nouveau Teck Acute Care Centre. Cet exposé portera sur l’aventure de trois organisations et leur collaboration avec des patients et des cliniciens pour créer des expériences muséales significatives qui permettent d’atteindre des objectifs cliniques – guérison du corps et de l’esprit des enfants. En repartant, les participants verront mieux comment ils pourront entreprendre des collaborations semblables dans leur propre collectivité.

 
             
 

14 h 15 – 16 h 30

AMC 2018 — ÉCHANGE D’IDÉES

L’Échange d’idées associe réseautage et apprentissage pour constituer une unique séance mobilisatrice mémorable. Avec cinq exposés de 30 minutes, l’Échange d’idées présente des orateurs qui aborderont divers sujets relatifs aux questions autochtones. Les personnes présentes auront la possibilité de participer à cette séance de 135 minutes dont chacun tirera profit. Il y aura amplement de temps pour les Q&R, et on répondra à vos questions les plus urgentes. De nouveaux liens seront établis, des solutions viables vous seront présentées et on explorera la richesse du savoir des pairs de votre association et des experts.


Exposé 1 : Le coffre Chèvre des Rocheuses – Un processus de réconciliation internationale

Présentateurs : Nika Collison, Haida Gwaii Museum, et Peter Michael Whiteley, American Museum of Natural History

Au cours de cette séance, on examinera un projet qui a consisté à emprunter un chef-d’œuvre de la culture haïda à l’American Museum of Natural History, à New York. Il a été utilisé lors de l’investiture d’un chef héréditaire haïda, et il a été exposé au Haida Gwaii Museum et copié pour utilisation ultérieure au sein de la communauté. Ce projet montre comment deux établissements culturels ont collaboré pour ramener du passé dans le présent un trésor culturel, et comment ce processus de transformation a donné lieu à de nouvelles façons de considérer les artefacts culturels et leur rôle dans la constitution de relations à long terme entre établissements culturels.

Résultats d’apprentissage :
1. Apprendre comment créer des partenariats de collaboration internationaux fondés sur un engagement solide à l’égard de la mobilisation de la collectivité.
2. Comprendre le processus critique de conciliation entre musée et culture autochtone.


Exposé 2 : Les voix du Traité nisga’a : Une création communautaire

Présentateur : Stephanie Halapija, Nisga’a Museums

Cet exposé examine différentes méthodes pour impliquer des communautés des Premières Nations dans la création d’expositions sur la base du patrimoine culturel immatériel et au moyen de consultations communautaires. Par une combinaison d’objets matériels et d’un projet d’entrevues sur deux ans visant à appréhender le patrimoine culturel immatériel associé à la formation et à la ratification du Traité nisga’a, le Nisga’a Museum a lancé une exposition temporaire qui fera date intitulée Voices of the Nisga’a Treaty (Les voix du Traité nisga’a).

Résultats d’apprentissage :
1. Comment travailler efficacement avec les Premières Nations, et les impliquer, à tous les niveaux de la conception et des fouilles, et établir des relations significatives entre votre établissement et vos peuples autochtones locaux.
2. Comment impliquer les nations autochtones dans votre organisation bénéficie non seulement à vos expositions et à vos programmes, mais constitue souvent un débouché pour les peuples autochtones, qui peuvent sauvegarder leur patrimoine culturel (matériel et immatériel), et assure un lien avec leurs pratiques culturelles tout en faisant prendre conscience au grand public de leur importance.
3. Les réalités et les méthodes d’organisation d’une exposition fondée sur le patrimoine culturel immatériel.


Exposé 3 : Établir des ponts entre générations et cultures grâce aux voix autochtones et à la technologie

Présentateur : J'net AyAyQwaYakSheelth et Sara Chu, Musée royal de l’Ontario

Cette discussion explorera comment l’éducation autochtone et l’apprentissage numérique, en tant que priorités stratégiques, peuvent converger pour décoloniser et autochtoniser les programmes scolaires dans un grand musée provincial.

Résultats d’apprentissage :
1. Les participants augmenteront leur capacité d’établir des relations authentiques entre musées et communautés autochtones.
2. Les participants apprendront comment la technologie peut amplifier les voix autochtones et créer un espace pour des points de vue multiples.

Exposé 4 : Bien faire : Le processus de collaboration

Présentateur : Jill Baird, UBC Museum of Anthropology, Nika Collison, Haida Gwaii Museum; Stephanie Halapija, Nisga’a Museum; Allison Pascal, Squamish Lil’wat Cultural Centre

Cette discussion portera sur la collaboration entre sept organisations – six centres culturels amérindiens et un musée non amérindien, et fera mieux connaître cette exposition fruit d’une collaboration. Les intervenantes indiqueront comment ont été conciliées après l’inauguration des approches du savoir complètement différentes.

Résultats d’apprentissage :
1. Comment partager autorité et responsabilité.
2. Meilleure connaissance de la diversité des centres culturels des Premières Nations.
3. Accès à des points de vue multiples sur les enjeux majeurs que les musées doivent concilier.
4. Différentes façons d’entamer un dialogue avec le public pour promouvoir des modes de connaissance divers et multiples.

Exposé 5 : Éthique pour la nouvelle génération : Discussion des pratiques en matière d’éthique muséale au XXIe siècle.

Présentateur : Sarah Carr-Locke, Centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles; Genevieve Hill, Royal British Columbia Museum; Melissa Phillips, Chimczuk Museum; Lia Tarle, Université Simon Fraser

Depuis les années 1960, les rôles et les lignes directrices des musées ont changé. Les activistes autochtones ont critiqué les musées pour la collecte et l’exposition contraires à l’éthique de restes humains et d’objets culturels, tandis que la nouvelle muséologie a mis l’accent sur l’importance de la mobilisation du public, de la multiplicité des voix et de l’aspect central des collectivités. Les intervenants rendront compte de la façon dont ils ont réagi aux demandes d’agissement éthique.

Résultats d’apprentissage :
1. Dialogue entre les représentants des musées sur les succès et les défis du rapatriement et de la collaboration.
2. Discussion sur la consultation du public en ce qui a trait au traitement éthique des restes humains.

 
             
 

14 h 30 – 16 h 30

Études de cas — jour 2
Présentations de 4 à 15 minutes suivies d’une session de questions et réponses

Animatrice : Margaret Chrumka, Kamloops Art Gallery 

 
 

1- Métamorphosez votre espace avec des œuvres d’art : Améliorez l’expérience de vos visiteurs, incitez la collectivité à s’impliquer davantage et inspirez de nouvelles œuvres

Présentateurs : Amy Gibson, Linda Jennings et Yukiko Stranger-Galey, Beaty Biodiversity Museum

De quelle façon une exposition d’œuvres d’art peut-elle métamorphoser votre espace? Au lieu de vous contenter d’accueillir une exposition, saisissez cette occasion pour aider les visiteurs à mieux comprendre vos collections permanentes, réinventez l’espace culturel dont vous disposez au sein de la collectivité et inspirez de nouvelles œuvres d’art. En se référant à des expositions temporaires passées, des membres des équipes du Beaty Biodiversity Museum chargés des expositions, des événements et de la conservation vous feront part de certains des moyens innovants qu’ils utilisent, tout en respectant un budget limité, et qui peuvent transformer votre espace en un lieu pour apprendre, vivre une expérience agréable et se souvenir.


2- Raconter nos histoires ensemble : Partenariats novateurs entre les musées et les arts

Présentateur : Kate Butler, Haliburton Highlands Museum

Axé sur la création d’une nouvelle pièce d’inspiration locale par la troupe Rural Rogues Production, et sur le fait que le Haliburton Highlands Museum a surtout servi d’incubateur à ce projet, cette étude de cas présentera des moyens novateurs grâce auxquels les musées peuvent établir des partenariats avec des groupes communautaires. L’exposé rendra compte des leçons tirées et explorera de quelle façon ce modèle peut être adapté à d’autres collectivités et à d’autres relations avec d’autres organisations vouées aux arts.


3- Voices for the vote (Des voix en faveur du vote) : Narration concertée

Présentateurs : Joan Fitzpatrick et Barbara Hilden, Assemblée législative de l’Alberta

En 2016, afin de souligner le 100e anniversaire du suffrage féminin en Alberta, la Borealis Gallery a organisé une exposition et une série de programmes publics auxquels furent invités à participer autant d’artistes, de musées locaux, d’artistes de spectacle et d’orateurs que possible. Un appel à conservateurs ainsi qu’un appel à artistes ont été émis, et avec deux conservateurs néophytes du sud de l’Alberta nous avons organisé une exposition sur la montée du mouvement en faveur du suffrage dans les Prairies. La narration, la mise au point de la programmation et l’interprétation concertées ont élargi la portée de Voices for the vote. Cette orientation choisie pour l’élaboration de l’exposition et des programmes a été exigeante et complexe, mais a débouché sur une présentation dynamique, vivante et absolument unique ainsi qu’à une reconstitution de la marche de 1914 sur l’Assemblée législative. Cette étude de cas vous apprendra pourquoi cela a fonctionné et ce que nous ferions différemment la prochaine fois.

4- Près de chez soi : L’incidence des musées albertains locaux sur le paysage culturel du Canada

Présentateurs : Kristen McLaughlin, Université de Toronto : maîtrise en études muséales

Les musées locaux occupent une place importante au Canada. Ils constituent 88,4 % des musées de l’Alberta, et on pense que ce pourcentage est semblable dans le reste du pays. Les musées locaux élargissent souvent leur travail à leurs collectivités, avec lesquelles ils entretiennent des relations étroites de façon plus régulière. Alors ils élaborent des pratiques muséologiques particulières, mais on se soucie peu d’eux lorsqu’il s’agit d’établir des politiques et des orientations stratégiques, ou de trouver des sources de financement public fiables. À partir d’une étude de cas tirée du travail sur le terrain effectué à l’été 2017 pour ma thèse, je décrirai certaines des stratégies mises en place par un musée local albertain pour susciter l’implication de sa communauté et pour demeurer pertinent, ainsi que les problèmes particuliers auxquels il est confronté. Cette séance aidera les participants à mieux comprendre les pratiques en matière d’implication communautaire.

 
             
 

15 h 30 — 16 h 30


Comment les musées peuvent-ils mieux servir la communauté LGBTQ2?


Souhaitez-vous que votre musée soit plus accueillant pour le personnel et les visiteurs lesbiennes, gays, bisexuels, trans, en questionnement ou bispirituels (LGBTQ2)? Participez au groupe de travail sur les LGBTQ2 de l’AMC pour une discussion sur les résultats préliminaires de l’enquête sur la possibilité d’établir des lignes directrices concernant les LGBTQ2 au Canada. Le but de cette séance est d’aider les participants à mieux comprendre l’élaboration potentielle de lignes directrices, et de quelle façon celles-ci pourraient éventuellement être mises en vigueur dans tous les types d’établissements. Les participants discuteront brièvement des objectifs de l’enquête, examineront le document et prendront connaissance des résultats. Nous incitons les participants à télécharger et lire l’enquête sur les LGBTQ2 avant la séance.


Collaboration étroite — Établir des partenariats constructifs au pays et à l’étranger

Animatrice : Vanda Vitali, consultante indépendante

Panélistes : Barbara Filion, Université John F. Kennedy, Museum Studies Program; Betty Sedor, El Camino College; Robert Sain, di Rosa Centre for Contemporary Art

Votre musée entretient-ils des partenariats étroits et constructifs avec des collectivités proches et lointaines et à l’intérieur de ses murs? Avez-vous établi des partenariats avec des organismes communautaires pour partager des ressources et mettre sur pied des expositions et des programmes publics dynamiques? Apprenez comment des collègues travaillant dans des musées d’art, d’histoire, d’archéologie et d’histoire naturelle, ainsi que dans un collège communautaire, représentant de grands et petits établissements canadiens et américains, ont tous collaboré de façons non traditionnelles. Les panélistes présenteront leurs expériences et leurs points de vue sur la manière dont le fait d’assurer la pollinisation croisée des ressources entre les musées et les organisations communautaires aux niveaux local et international peut sortir complètement et de manière significative votre musée de sa mentalité insulaire, tout en tirant le meilleur parti de ressources limitées, et vous montreront également comment votre établissement peut aussi y arriver!


David et Goliath : La technologie numérique peut-elle uniformiser les règles du jeu?

Animatrice : Megan Richardson, Musée canadien de l’histoire

Panélistes : Sina Bahram, Prime Access Consulting; Brigitte Beaulne-Syp, Musée virtuel du Canada; Amy Hetherington et Peter Pavement, Surface Impression Canada; Jean-François Vachon, La Boîte Rouge Vif

« Les problèmes d’accessibilité d’aujourd’hui sont les avancées principales de demain » - Eve Andersson, Google. Aucun produit numérique n’est une île. Un vaste éventail d’utilisateurs s’en servent; certains auront des handicaps, d’autres des problèmes techniques. Par conséquent, comment transformer des produits immersifs comme la RV ou les vidéos 360 en une expérience plus accessible? Comment permettre à tous les visiteurs de s’immerger dans le contenu que vous avez créé? Le groupe d’experts abordera les avantages et les défis de deux projets particuliers – l’exposition d’archéologie en RV du Museum of Ontario Archaeology et la nouvelle exposition en ligne Lieux de rencontre de La Boîte Rouge Vif. Cette séance intéressera toutes sortes de publics, et pas seulement les personnes handicapées ou ayant des problèmes de bande passante.


Au-delà des murs du musée : Raconter l’histoire d’un point de vue communautaire en partenariat avec les universités

Animatrice : Keith Carlson, Université de Saskatchewan

Panélistes : Teresa Carlson, Diefenbaker Centre Canada; Taylin Dosch, Université de Saskatchewan; Elizabeth A. Scott, Western Development Museum

Les musées sont naturellement enracinés dans les collectivités où ils se trouvent. Mais la mesure dans laquelle ils ont une incidence sur des changements sociaux marquants dépend du mandat et de la capacité de chaque établissement. Il arrive parfois que les ressources, la latitude, les contacts et la formation interne limitent la capacité des musées à entretenir des liens avec les groupes communautaires, et à offrir divers types d’expériences. Une façon de remédier à ces problèmes est de travailler en partenariat avec d’autres musées, des universités et des groupes communautaires, partageant ressources et idées, afin d’en arriver à la narration d’histoires et à la création de connaissances sous l’impulsion de la collectivité. Travailler en collaboration sera d’une importance capitale pour réussir à répondre aux Appels à l’action lancés par la Commission de vérité et réconciliation en 2015. Ce groupe d’experts abordera les objectifs, la formation, les défis et les résultats d’une relation de recherche concertée unique entre le projet Community-engaged History Collaboratorium de l’Université de Saskatchewan, le Western Development Museum et le Diefenbaker Centre Canada. Ce projet de recherche tripartite ouvre la voie à une autochtonisation et une diversification de ces trois établissements.


Qu’est-ce que le design d’exposition innovateur?

Animatrice : Geneviève Angio-Morneau, GMS Project

Panélistes : Ken Ross, Musée de la Banque du Canada; Nathanel Meyer et Laurence Pasteels, GMS Project; Anne-Élisabeth Thibault, Pointe-à-Callière

Qu’est-ce qui fait qu’un design est réellement bon? Cette question peut sembler banale, mais elle est vraiment au cœur du design d’exposition innovateur. Une exposition est-elle innovatrice et, en conséquence, est-elle une bonne exposition si elle plonge plus profondément dans le sujet? Est-elle bonne si elle offre du plaisir interactif et de l’originalité à nos visiteurs? Touche-t-elle les visiteurs si elle les met en présence de l’original ou parce qu’elle les met ainsi en présence? Cette séance présente deux institutions, la Banque du Canada et Pointe-à-Callière, le musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, et elle traite des incidences de deux projets d’importance entourant le design innovateur sur l’expérience des visiteurs.

 
             
 

Événement en soirée

Les personnes qui souhaitent prendre part aux événements en soirée doivent se procurer des billets à l’avance. Il n’y aura pas de billets en vente sur place.

 
 

17 h 30 – 18 h 30 — Cérémonie
18 h 30 – 19 h 15 — Réception

Cérémonie de remise des prix de l’AMC 2018 et réception

Joignez-vous à nous pour célébrer le talent, le succès et l’excellence au sein de notre secteur à l’occasion de la cérémonie de remise des prix de l’AMC 2018. Les prix suivants seront décernés : Prix d’excellence de l’AMC, Prix du service méritoire de l’AMC, Prix du bénévolat muséal et Prix rayonnement international d’ICOM Canada. Une réception en l’honneur des récipiendaires des prix suivra la cérémonie.

Coût : Cet événement est compris dans le tarif d’inscription Premium et au complet. Des billets supplémentaires pour les délégués non inscrits et les invités peuvent être achetés au coût de 25 $ chacun. Comprend une boisson alcoolisée ou non alcoolisée.

 
             
 

19 h 30

Gala de clôture « magnifique Colombie-Britannique »

Vancouver Skiline

N’oubliez pas d’apporter votre tenue de soirée et vos souliers de danse pour assister à l’extraordinaire événement de clôture du Congrès de l’AMC 2018! En compagnie de vos collègues et amis, savourez un excellent repas composé de créations culinaires locales accompagné de vins fins de Colombie-Britannique, et poursuivez la soirée en dansant.

Coût : Cet événement est compris dans le tarif d’inscription Premium et au complet. Des billets supplémentaires pour les délégués non inscrits et les invités peuvent être achetés au coût 125 $ chacun Comprend un repas trois services et un verre de vin. Accès à un bar payant.